10 novembre 2013

Snurra en kanelbulle... ou comment tournicoter les kanelbullar dans les règles suédoises de l'art !



Croyez-le ou pas, les kanelbullar ont plus d'un tour dans leur sac : ils ont le don notamment d'être polymorphes, si, si ! Voilà pourquoi on les retrouve tantôt roulés comme des coquilles d'escargots, tantôt noués comme du cordage. À croire que les boulangers qui les façonnent ont tous le pied marin ;-) Je ne sais pas si c'est le cas de Martin Johansson et de Sébastien Boudet... n'empêche que tous deux manient les tours et les boucles avec l'agilité de matelots aguerris et que leurs vidéos donnent sacrément envie de mettre la main à la pâte, surtout en cette veille de 11 novembre. Voyez un peu !



Je vous propose donc de profiter de ce long week-end pour vous entraîner à "nouer" des petits pains à la cannelle, à la cardamome ou au safran. Vous verrez, le tour de main nécessite plus d'entraînement qu'il n'y parait, sachant que la facilité d'exécution du noeud dépend grandement de l'élasticité de la pâte (ça aussi, ça se travaille !).

Pour les recettes, je vous laisse piocher parmi ces trois-là :

 Kanelbullar
 Kardemummabullar 
 Saffransknutar

A moins d'essayer la recette de Cléa dont les variantes montrent bien que toutes les fantaisies sont permises !

Et si je vous dis que les kanelbullar ont des ailes et qu'ils voyagent, vous me croyez ? Comme leur maître artisan "boulanger-marin", ils aiment prendre le large. D'ailleurs, lorsqu'on les retrouve en Pologne, ils ont fière allure aussi...

Source : http://codziszjemnasniadanie.pl
J'aime particulièrement cette version "couronne" dénichée sur le joli blog polonais "Co Dziś Zjem na śniadanie" qui signifie "ce que je vais manger pour le petit-déjeuner aujourd'hui".

Et vous, vous les aimez comment les kanelbullar ?

12 commentaires:

  1. Oh herregud, nu vill jag jätegärna äta Kanelbullar! ça me donne trop envie! La pâte a l'air souple à souhait dans les deux versions, et je trouve que le prmier cuisinier a des avant-bras et des mains magnifiques, ce qui ma foi ne gâte rien. ;). Je vais essayer d'en trouver des vraiment bons la prochaine fois que je serai à Malmö, dans... 1 mois. Patience... Je t'embrasse, Julia, je vais tâcher de t'écrire bientôt!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hej Clara! Tu me fais trop rire à chaque fois ;-)
      Men vilken tur du har att komma ignen i Sverige!! Jag vill följa dig till Malmö och äta kanelbullar också!
      J'ai pensé à toi cette année encore en ramassant des pommes ;-) J'espère qu'on arrivera à se voir bientôt. Puss o Kram. Julia

      Supprimer
  2. Superbes ces aperçus de façonnage, j'admire tout particulièrement la manière de couper net la pâte dans la première vidéo, quelle maîtrise !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je suis admirative aussi de la découpe !

      Supprimer
  3. Haha !! ça a l'air facile quand on voit les vidéos.Je suis sure que ce n'est pas le cas. Mais avec de l'entrainement...
    J'ai déjà testé ce façonnage polonais qui a un beau rendu également. Je les aime sous toutes ces formes les Kanelbullars.
    merci et bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis de ton avis ! Je les aime sous toutes les formes moi aussi. Et puis comme ça, on ne s'en lasse pas ;-)

      Supprimer
  4. Fan de la brioche, as tu déjà essayé/goûté/ vu ce modèle ?

    http://www.amusesbouche.fr/article-brioche-sculter-de-valentina-zurkan-120934282.html

    RépondreSupprimer
  5. J'ai justement essayé ta recette des kanelbullar il y a une dizaines de jours.... à se damner! La prochaine fois je m'essaie au tournicotage à la suédoise, merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super, merci ! C'est un peu comme le tricot finalement ;-)

      Supprimer
    2. Hé, hé... il y a de ça!
      La nouvelle fournée de kanelbullar est en route, la pâte lève... je m'échauffe pour la séance de tournicote!

      Supprimer
    3. Oh oh, super ! Alors, ça a donné quoi ?

      Supprimer