3 janvier 2013

2 mille 13 morceaux

Mes dernières images de 2012 relèvent plus du chaos qu'autre chose, mais il se trouve qu'elles ont égayé cette fin d'année. L'esthétique dans les formes, les matières et les couleurs, qui se dégage de ces bâtiments en décrépitude (ancienne Malterie, Tour brûlée et Silo à grains) m'insuffle de belles idées. 
C'était à Ris-Orangis, dans une friche industrielle à mi parcours entre les bords de Seine et les quais du RER D. Autant de voeux donc que de fragments sous mes pieds pour cette Nouvelle Année 2013 !










6 commentaires:

  1. Les photos sont superbes Julia, très inspirantes et poétiques. Les textures et les lignes sont vraiment belles...
    Hier, une enveloppe est partie pour le Finistère!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chic, du courrier en perspective :-) Merci Patoumi ! J'aime bien cette période où les timbres et les enveloppes ont encore du sens !

      Je te souhaite encore, avec ces photos, une année pleine d'inspiration et de poésie !

      Supprimer
  2. Magnifique !! un peu de poésie dans dans cette ruine.
    Bonne et douce année, Julia et plein de beaux projets à venir pour toi, je l'espère.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marielle. Très Bonne Année à toi aussi !

      Supprimer
  3. Ah quelles sont belles ces photos! Vivement une expo de photos dans ce nouvel espace industriel en 2013! Ils vont bien partager avec nous non? :) Des bisous et (encore) une très belle nouvelle année!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le lieu s'y prêtera, c'est sûr ! En attendant, ça vaut la peine d'aller voir le chantier. Ça change vite !!

      Supprimer